Eclipse de Soleil en Gémeaux : lever le voile des illusions

éclipse de soleil en gémeaux
Cette Nouvelle Lune en Gémeaux est la première éclipse de Soleil de 2021. Le 26 mai, nous avons eu la première éclipse de Lune, en Gémeaux-Sagittaire. Nous sommes par conséquent en pleine saison des éclipses. Celle du 10 juin est annulaire, c’est-à-dire que la Lune ne cache pas entièrement le Soleil, ses rayons dardent autour du disque lunaire, ce qui crée l’image d’un anneau flamboyant.

Le Soleil, qui représente notre esprit, notre accomplissement, notre Graal individuel, notre essence divine, est éclipsé par la Lune, et cette influence sera intense durant 36 jours.

Durant cette période, jusqu’à fin juillet, notre imagination peut nous jouer des tours, et plus précisément, notre mental (“Le monde mental ment monumentalement”, disait Jacques Prévert).

Le signe des Gémeaux est gouverné par Mercure, le messager des Dieux, et la planète de la communication est actuellement rétrograde, jusqu’au 22 juin. Il est question d’accéder à la réalité cachée derrière les apparences, sans se laisser envoûter par le monde matériel.

La mythologie grecque comme source d'inspiration : Circé l'enchanteresse

Voyez ce qui est arrivé aux compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée d’Homère : ils ont imprudemment accepté l’invitation de la magicienne Circé, qui les a nourris de mets fins et leur a servi du vin et du miel dans une coupe d’or… dans laquelle elle avait versé des drogues. Une fois les aventuriers endormis, elle les transforme en cochons… Ulysse, qui était resté sur son bateau, va demander l’aide d’Hermès (le Mercure grec !) et pourra, grâce à lui, sauver ses camarades.

La leçon de cette histoire, que l’on peut relier à cette éclipse de Soleil, est de se détacher des sirènes de l’ego.

En effet, durant cette saison des éclipses, le développement spirituel est grandement favorisé. En Gémeaux, nous pouvons notamment méditer sur nos pensées toxiques, nos croyances limitantes, toutes ces voix intérieures qui nous poussent à faire de mauvais choix et à aller vers des personnes négatives pour nous.

C’est le moment de tourner notre attention vers l’intérieur, de ralentir le rythme, de lâcher les anciens schémas réducteurs. Ce n’est pas le moment de prendre des décisions dans le domaine matériel, d’agir à tout prix, de se laisser dévorer par le doute, l’illusion, la peur, l’angoisse, ou au contraire par l’euphorie, l’inconscience, le sentiment de toute-puissance.

En astrologie hindoue, l’éclipse a lieu dans “l’étoile de la quête”, le 5e Naskhatra lunaire (l’une des 27 demeures de la Lune), Mṛgaśīrṣā, ce qui signifie “tête d’antilope”. Il y a le chasseur et sa proie.

Symboliquement, dans le contexte de l’éclipse, c’est la question “après quoi tu cours ?”. C’est ce qui peut nous aveugler, nous détourner de notre “dharma”. Le mot sanskrit “dharma” vient d’une racine dont le sens est “porter, soutenir”. C’est l’ordre cosmique, universel, le droit et le devoir. La notion de “karma” (d’une racine sanskrite signifiant “faire”, impliquant l’idée que tout acte a des conséquences, y compris sur nos vies antérieures) est bien plus connue et l’astrologie karmique fait bien des émules. Elle peut tout autant être “dharmique”, car le thème astral permet de comprendre notre trame de vie, notre chemin individuel, unique.

Par ailleurs, Soma est la divinité hindoue en lien avec Mṛgaśīrṣā. C’est l’une des formes du dieu Lune. Le soma est la liqueur d’immortalité des dieux, on le retrouve dans les écrits les plus anciens de la civilisation védique, les fameux Vedas, des poèmes ésotériques d’une densité symbolique incroyable.

Cette boisson mystérieuse enivre, fait perdre l’esprit ou, au contraire, mène à l’extase initiatique. C’est toute la richesse, et le danger, d’une éclipse dans le Naskhatra Mṛgaśīrṣā.

Par analogie, toujours dans la mythologie hindoue, mais pas que, nous avons Râhu et Ketu, la Tête et la Queue du Dragon, en fait, l’axe des Nœuds de la Lune. Il s’agit des points d’intersection des trajectoires de la Lune et du Soleil par rapport à la Terre. Les deux chemins se croisent une fois dans l’hémisphère Nord (Nœud Nœud, Tête du Dragon, Râhu), une fois dans l’hémisphère Sud (Nœud Sud, Queue du Dragon, Ketu). Or, une éclipse a lieu lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés ET que les luminaires sont proches de l’axe des Nœuds. Ainsi, le 10 juin, Râhu est à 10° des Gémeaux, et Ketu par conséquent à 10° du Sagittaire. Râhu est donc à moins de 10° de la conjonction Soleil-Lune.

Le mythe de Râhu qui déroba la liqueur d’immortalité (amrita, une version plus tardive du soma) lors du barattage de la mer de lait est éminemment poétique. Indra, le chef des dieux, alerté par le Soleil et la Lune, tranche la tête du démon qui vient de boire le nectar. La tête, gorgée de liqueur, est par conséquent devenue immortelle. Le corps du démon ne l’est pas.

L’éclipse en Gémeaux qui nous concerne est proche de la Tête du Dragon… donc de l’immortalité. Vaste programme. C’est pour cela que cette période nous invite à nous méfier des apparences, des sirènes de l’ego qui nous promettent monts et merveilles et nous aveuglent de leurs feux illusoires.

Influence de l’éclipse sur les 12 signes du zodiaque

L’éclipse est un pont ou un passage entre passé et futur. Certaines choses doivent disparaître pour laisser la place au renouveau.

Bélier

Le passé : vos idées reçues, votre façon de communiquer, d’apprendre.

Le futur : des idées neuves, enthousiasmantes, qui vous emmènent au-delà de vos frontières intérieures. Une expression franche et bienveillante de vos sentiments.

Taureau

Le passé : l’attachement à vos avoirs, une avidité matérielle, l’angoisse du manque, du dénuement. Le sentiment du vide.

Le futur : savourer les fruits de vos efforts, célébrer les joies concrètes de l’existence, tout en sachant qu’elles sont éphémères. Le sentiment de plénitude.

Gémeaux

Le passé : des comportements compulsifs, la quête effrénée de sensations fortes, le besoin de multiplier les relations superficielles et de se gaver d’informations inutiles.

Le futur : utiliser les connaissances dans un but spirituel, transmettre et partager avec sérénité, la joie de découvrir, retrouver son âme d’enfant, se libérer des schémas de pensée répétitifs.

Cancer

Le passé : être hanté par des peurs inconscientes, avoir peur de l’inconnu, se considérer comme une victime, être paralysé par d’anciens traumatismes.

Le futur : une ouverture spirituelle, l’éveil à sa propre intuition, qui permet d’identifier ce qui est de l’ordre de la peur et ce qui est de l’ordre du danger réel.

Lion

Le passé : l’obsession du paraître, la volonté de briller à tout prix en société.

Le futur : apporter sa force et son charisme pour faire avancer des projets collectifs et les mener à bien.

Vierge

Le passé : (sur le plan professionnel notamment) se noyer dans les détails, être dans la critique permanente.

Le futur : une efficacité exaltée par un discernement serein et plein d’humour.

Balance

Le passé : être dogmatique, moraliste, conventionnel. Juger les autres selon des critères restreints.

Le futur : ouvrir son esprit à d’autres cultures et civilisations, grandir en sagesse grâce à des études ou des voyages.

Scorpion

Le passé : détruire, s’auto-détruire, gaspiller ses ressources psychiques et/ou matérielles.

Le futur : se régénérer, changer de peau pour se sentir plus vivant, plus libre, développer son magnétisme.

Sagittaire

Le passé : l’instabilité relationnelle, le vagabondage affectif, l’insatisfaction permanente, le conformisme.

Le futur : des relations ardentes et inspirantes, la joie et le partage, la générosité du cœur.

Capricorne

Le passé : des automatismes frustrants ou déprimants au quotidien, un sentiment de solitude, de dévalorisation.

Le futur : une ténacité sereine, une hygiène de vie structurée et épanouissante, un détachement bienveillant, l’humilité dans la joie.

Verseau

Le passé : se noyer dans des plaisirs inconsistants, futiles, ou au contraire se priver de toute source de créativité et d’épanouissement.

Le futur : vivre de sa passion, aimer avec spontanéité, rire, danser, chanter, innover, créer.

Poissons

Le passé : se sentir prisonnier de schémas familiaux, ne pas parvenir à affirmer sa propre identité, se sentir mal dans son lieu de vie.

Le futur : être dans l’empathie et la compassion avec ses proches, créer son foyer, vivre dans un lieu où l’on se sent bien.

L’importance des éclipses

Lors d’une éclipse, la Terre, le Soleil et la Lune sont alignés. En astrologie, ce phénomène céleste symbolise un portail énergétique, un passage entre passé et avenir. Il y a deux grands types d’éclipses :

❖ A la Pleine Lune, qui a toujours lieu dans deux signes du zodiaque opposés*, la Terre est entre la Lune et le Soleil. Elle projette son ombre sur la Lune, qui est éclipsée. La dernière a eu lieu le 26 mai, à 5° des signes des Gémeaux et du Sagittaire (premier décan).

❖ A la Nouvelle Lune, le disque lunaire recouvre le disque solaire vu de la Terre. La Lune est entre le Soleil et la Terre ; c’est une conjonction Soleil-Lune dans le même signe du zodiaque. Le Soleil est éclipsé. C’est le cas du 10 juin, à 19° des Gémeaux (fin du deuxième décan).

La Lune et le Soleil sont comme les deux moitiés d’une orange :

  • La Lune symbolise l’âme, le principe féminin, le Yin, l’anima, le psychisme, le rêve, l’intuition, les émotions, la sensibilité, la réceptivité, l’imagination, la mère, l’eau, la foule, la popularité, le magnétisme, le froid, l’humide…
  • Le Soleil symbolise la conscience, l’énergie, l’illumination, le principe masculin, le Yang, l’animus, l’esprit, l’autorité, le charisme, le rayonnement, l’accomplissement, la mission de vie, le cœur, le père, le feu, la renommée, le chaud, le sec…

L’astre qui est éclipsé laisse place aux attributs de l’autre. L’éclipse de Soleil est le règne de la nuit, celle de Lune, le triomphe du Soleil. Le défi est pourtant de trouver l’équilibre entre les deux pour retrouver un sentiment d’unité. Les éclipses ont lieu quatre à six fois par an, par série de deux : une à la Pleine Lune, l’autre à la Nouvelle Lune. Elles sont en écho tous les six mois, car elles se reproduisent dans le même axe du zodiaque* durant environ deux ans.

*Il y a six axes dans le zodiaque, deux paires de signes astrologiques opposés et complémentaires : Bélier/Balance, Taureau/Scorpion, Gémeaux/Sagittaire, Cancer/Capricorne, Lion/Verseau, Vierge/Poissons.

Retrouvez votre horoscope quotidien sur Top Music, à lire sur le site.
Je l’écris avec amour et authenticité ! 

Laissez un commentaire

Natacha S. Astrologue

Qui-suis-je ?

Qui suis-je ? J’ai découvert l’astrologie à l’âge de 12 ans, c’est-à-dire… il y a bien longtemps ! Ce fut le coup de foudre immédiat et depuis, je vis cette passion avec un enthousiasme toujours renouvelé. La connaissance des cycles planétaires

Lire la suite »

Articles récents

Soleil astrologique

Le Soleil est entré dans le Cancer le 21 juin, c’était le solstice d’été… suivi d’une Super Pleine Lune !

Le solstice d’été est le jour le plus long de l’année, c’est le triomphe de la lumière, et par analogie, de la conscience. Mais cela annonce le déclin, certes encore très lent, de cette lumière. Nous franchissons la « porte des Hommes » selon Pythagore ou la « porte des ancêtres » selon l’hindouisme. Le solstice d’hiver, le 21 décembre, sera la nuit la plus longue, la « porte des dieux », ensuite le jour recommencera à croître.

Lire la suite »